Alexandre Fort – Covid-19

Le coronavirus ou la covid-19, c’est une innovation. Devoir être confiné, seul ou accompagné, Apporte son lot de peurs et de contradictions. J’ai patienté, profité et enfin sorti, A moins que cela ne soit pas encore fini. Je vis encore le doute de ne pouvoir comprendre, Ce que cette chose pourra enfin m’apprendre. Je rêve …

Alexandre Fort – Covid-19 Lire la suite »

Marion Germain – La toile

– Laël ! Viens voir, vite ! Il fit la sourde oreille. Son regard sombre accroché sur la toile. – Laël ! Viens voir, c’est incroyable ! Elle était agrippée à son mur depuis si longtemps. Depuis le début. Depuis toujours en fait. Il la connaissait par cœur. Le moindre coup de pinceau rageur, la …

Marion Germain – La toile Lire la suite »

Benoit Jolly – Covid et confinement : soumission librement consentie ? (1)

Les contempteurs du confinement n’ont pas fini de crier à la “spoliation de liberté” que les défenseurs du “droit de retrait” reprennent le flambeau pour crier à “l’incurie”. Sont-ce les mêmes personnes qui crient les deux fois ? On voit aujourd’hui la foule des gens qui “veulent penser le monde d’après” venir grossir les rangs …

Benoit Jolly – Covid et confinement : soumission librement consentie ? (1) Lire la suite »

Sylvie Lopez-Jacob – Les mots s’usent-ils quand on s’en sert ?

Il est un temps où fleurit le langage. Des mots bourgeonnent. Ils bourdonnent surtout comme les mouches se cognent au carreau. Inlassablement martelés, ils perdent en force ce qu’ils gagnent en fréquence. L’usage que la convention leur réserve est une usure programmée et inéluctable. Qui trouve encore dans les salutations cordiales, apposées au bas d’une …

Sylvie Lopez-Jacob – Les mots s’usent-ils quand on s’en sert ? Lire la suite »

Christian Girard – Delirium tremens d’un plumitif en Kiba-Dachi

(Diatribe ornithologique) Séance implacable de décontamination de la coronavirose psychique. En vue d’un déconfinement mental réussi, assimilation préliminaire surréaliste à un animal totémique au-dessus des contingences : Orniberlu, le colibri qui ne touche plus terre. Pieds parallèles, jambes fléchies, dos droit, bras tendus. Paré pour le décollage. Entrée en méditation. Tour d’horizon du point de …

Christian Girard – Delirium tremens d’un plumitif en Kiba-Dachi Lire la suite »